Le phénomène Hunza que les scientifiques ne parviennent pas à expliquer

La vallée de Hunza se trouve à la frontière de l’Inde et du Pakistan, également appelée « oasis de la jeunesse ».

Pourquoi ? L’espérance de vie des habitants est de 110 à 120 ans. Ils tombent presque jamais malades et restent jeunes. Leur longévité déconcerte toujours les chercheurs.

Les habitants de la vallée de Hunza, contrairement aux nations voisines, ressemblent beaucoup aux Européens. Selon la légende, l’État nain de montagne a été fondé par les soldats de l’armée d’Alexandre le Grand lors de sa campagne indienne.

Les Hunzakuts se sont installés près du célèbre « lieu de rencontre des montagnes », là où convergent trois des plus hauts systèmes du monde : l’Himalaya, l’Hindu Kush et le Karakoram.

Le phénomène Hunza que les scientifiques ne parviennent pas à expliquer

Aujourd’hui, Hunza est géré par le ministère du Cachemire et des territoires du nord du Pakistan. Une des attractions principales de Hunza est le glacier, qui descend dans la vallée sous la forme d’une large rivière froide.

Ils ont leur propre langue, le burushaski, qui n’est toujours reliée à aucune des langues du monde, bien que tout le monde ici connaisse l’ourdou et que beaucoup parlent anglais.

Ils pratiquent l’islam, mais pas l’islam auquel nous sommes habitués, mais l’islam ismaélien, l’un des plus mystiques et mystérieux dans la religion.

Par conséquent, à Hunza, vous n’entendrez pas les appels habituels à la prière. C’est une affaire personnelle de chacun et le moment de se tourner vers Dieu.

Les Hunza se baignent dans une eau glaciale même par -15 degrés, jouent à des jeux actifs jusqu’à cent ans, les femmes de quarante ans ressemblent à des jeunes filles, à soixante ans, elles gardent leur silhouette mince et élégante, et ont des enfants à soixante-cinq ans.

En été, ils mangent des fruits et des légumes crus, en hiver – des abricots séchés au soleil et des céréales germées, de la bryndza de brebis.

Le phénomène Hunza que les scientifiques ne parviennent pas à expliquer

Une autre chose intéressante est que pendant le « printemps de la faim » (la période où les fruits ne sont pas mûrs ; cela dure 2 à 4 mois), ils ne mangent presque rien et boivent seulement une fois par jour un jus d’abricots séchés.

Un tel jeûne est élevé au rang de culte et est strictement observé. Le docteur écossais Mac Carrison, qui a décrit pour la première fois la vallée heureuse, a souligné que la consommation de protéines y est au plus bas niveau de la norme, si tant est qu’on puisse appeler cela une norme.

L’apport calorique quotidien des Hunza s’élève en moyenne à 1 933 kcal et comprend 50 g de protéines, 36 g de matières grasses et 365 g de glucides.

Dans le livre « Hunza – le peuple qui ne connaît pas la maladie », R. Bircher met en avant les avantages très significatifs du modèle alimentaire de ce pays :

Tout d’abord, il est végétarien ; une grande quantité d’aliments crus ; les légumes et les fruits prédominent dans l’alimentation quotidienne ;
les aliments sont naturels, sans aucune chimicalisation, et cuits en préservant toutes les substances biologiquement précieuses ;

Le phénomène Hunza que les scientifiques ne parviennent pas à expliquer
l’alcool et les mets délicats sont consommés exceptionnellement rarement ; une consommation très modérée de sel ;
les aliments sont cultivés uniquement sur leur propre sol ; des périodes régulières de jeûne.

En 1984, un Hunzakut nommé Sayyid Abdul Mobud est arrivé à l’aéroport d’Heathrow à Londres. Il a déconcerté les fonctionnaires de l’immigration lorsqu’il a présenté son passeport.

Selon le document, Hunzakut était né en 1823 et avait 160 ans. Le mollah qui accompagnait Mobud a noté que son protégé était considéré comme un saint dans le pays de Hunza, célèbre pour ses habitants longévifs.

Mobud jouit d’une excellente santé et d’un jugement sain. Il se souvient très bien d’événements remontant à 1850.

À propos de leur secret de longévité, les habitants disent simplement : être végétarien, travailler physiquement toujours, bouger constamment et ne pas changer le rythme de vie, alors vous vivrez jusqu’à 120-150 ans.

Noter cet article
( No ratings yet )
Petite Histoire
Laisser un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Le phénomène Hunza que les scientifiques ne parviennent pas à expliquer
Zendaya a admis qu’elle ne comprenait pas toujours son petit ami Tom Holland à cause de son accent