Les parents ont découvert que leur petite fille respirait fort : regardez qui et comment les a aidés

Les parents ont découvert que leur nouveau-né Olivia avait des difficultés à respirer.

Elle n’avait que neuf jours et ses parents ont décidé de l’emmener au centre médical.

Dès que la voiture s’est arrêtée au feu rouge, la mère d’Olivia a dit à son mari que la situation de l’enfant empirait et qu’elle n’entendait plus sa respiration.

Les parents ont découvert que leur petite fille respirait fort : regardez qui et comment les a aidés

Ils ont immédiatement remarqué des policiers dans la rue voisine.

Ses parents lui ont demandé de l’aide. En leur compagnie se trouvait une policière, Mitrissina. Elle commença à masser le cœur de la petite fille.

« Étonnamment, dans une situation comme celle-là, elle continue d’être calme et sereine », dit le père d’Olivia.

Les parents ont découvert que leur petite fille respirait fort : regardez qui et comment les a aidés

Peu de temps après, une ambulance est arrivée et la petite fille a été emmenée dans un centre médical de Pittsburgh.

Les médecins ont découvert que la petite fille souffrait de problèmes cardiaques et qu’elle aurait besoin d’une opération.

Les parents disent que grâce à Mitricina et aux médecins, leur petite fille a été sauvée.

Les parents ont découvert que leur petite fille respirait fort : regardez qui et comment les a aidés

Tout au long de la situation, la policière aimable et attentive est restée calme et a agi rapidement.

La policière est un excellent exemple pour tout le monde. Quiconque entend cette histoire apprécie le comportement de la policière.

Il mérite vraiment beaucoup de respect.

Noter cet article
( 1 assessment, average 5 from 5 )
Petite Histoire
Laisser un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Les parents ont découvert que leur petite fille respirait fort : regardez qui et comment les a aidés
Une femme sans-abri refuse d’aller au refuge parce qu’ils n’autorisent pas ses chiens